loader image

Une exploitation moderne et engagée,

22 Sep. 2021

Cette semaine, nous vous emmenons visiter l’exploitation maraîchère flambant neuve de Séverin Dubois, implantée à Givenchy-en-Gohelle (62) entre Arras et Lens au cœur du pays artésien, terre fertile et limoneuse par excellence.

Un projet et une vision.

« Pour avoir 100% de récolte impeccable, il faut traiter au moins 17 fois dans la saison. Moi j’essaie de traiter au minimum quitte à avoir un peu de perte et j’y pense quand je croque une de mes tomates »

Severin Dubois, partenaire/producteur à Givenchy-en-Gohelle

Séverin est agriculteur depuis toujours, d’abord exploitant laitier, il a décidé de changer son fusil d’épaule et de se lancer dans la production maraîchère hyper qualitative. Tomates cœurs de bœuf mûres à point, concombres juteux, aubergines, courgettes pleines de goût, patates douces et bien d’autres, les fruits et les légumes archi-frais et certifiés GLOBALG.A. P. ne manquent pas. Mais ce qui nous a amené chez Séverin, c’est sa vision du métier. En effet, non-content de produire, entre autres, les légumes cités plus haut, notre agriculteur est tourné vers l’avenir puisqu’il a des exigences fortes sur les produits phytosanitaires utilisés sur son exploitation quitte à risquer un peu de perte. « Pour avoir 100% de récolte impeccable, il faut traiter 17 fois dans la saison. Moi, j’essaie de traiter au minimum quitte à avoir un peu de perte et j’y pense quand je croque dans une de mes tomates ». Autre choix d’avenir, Séverin a planté des kiwis, une culture qui ne demande pas ou très peu de traitements et recherche constamment les fruits et les légumes adaptés à son terroir ( entre une de ses myrtilles et un dragibus, je choisis la myrtille ) avant de se lancer dans les cultures.

Les kiwis

L’écoute et l’entente

Non seulement, Séverin a une vision précise sur ses produits, il est également capable de prendre du recul et d’écouter le marché afin de pouvoir adapter sa production dans un futur proche (maturité à la récolte, volumes, calibres…) et dans un futur plus lointain en étant à l’écoute de ses interlocuteurs et en plantant en fonction de leurs demandes. Pour Jean-Paul Carlu, notre acheteur chez Velders, « la relation que nous avons aujourd’hui avec Séverin est le fruit de deux ans de confiance mutuelle et de travail main dans la main, et c’est ça qui nous permet d’avoir les meilleures tomates de l’Artois. »

Les mûres, un régal en perspective

En lien avec cet article.

Les pommes HVE du Grand Nord

Les pommes HVE du Grand Nord

Nous vous emmenons aujourd’hui aux vergers de Mespleaux, chez les frères Samuel et Maxime Monvoisin qui exploitent,...

Les pommes HVE du Grand Nord

Les pommes HVE du Grand Nord

Nous vous emmenons aujourd’hui aux vergers de Mespleaux, chez les frères Samuel et Maxime Monvoisin qui exploitent,...

Une question ?

Toutes nos équipes sont à votre écoute.

Pin It on Pinterest

Share This