loader image

Les pommes HVE du Grand Nord

14 Sep. 2021

Nous vous emmenons aujourd’hui aux vergers de Mespleaux, chez les frères Samuel et Maxime Monvoisin qui exploitent, entre autres, 17 hectares de vergers pour produire des pommes et des poires HVE savoureuses et juteuses à souhait. Ils sont implantés à Locon (62), extrémité septentrionale de l’Artois à quelques coudées de Béthune, et les mauvaises langues peuvent se taire : le soleil était au rendez-vous !

Maxime en pleine récolte

Un vent de jeunesse

Quand Samuel et Maxime ont repris l’exploitation familiale au début des années 2000 ils l’ont rapidement modernisé et ont mécanisé la chaîne de trie des pommes. Pour gagner en efficacité, les palox de pommes sont immergés dans l’eau, les fruits flottent et sont envoyés vers des brosses puis des tapis roulants. Ils passent alors sous des trieurs optiques et sur des balances qui trient automatiquement les pommes en fonction du calibre et de la qualité. Non contents de mieux trier, Samuel et Maxime ont investi dans une plateforme surélevée pour pouvoir récolter les pommes et les poires en haut des arbres. Plus efficace ? Oui Mais surtout plus confortable pour les salariés, exit l’escabeau, place à la modernité. 

Samuel et Maxime sont des producteurs clés pour Velders car ils ne se contentent pas de faire pousser des pommes et des poires. Ils écoutent nos besoins, les comprennent et anticipent les demandes.

Bruno Vanmullen acheteur chez Velders

Regarder vers l’avenir

Les consommateurs sont très informés, les exigences des acheteurs sont de plus en plus précises et les marchés de plus en plus changeants. Les agriculteurs d’aujourd’hui ont donc dû ajouter pas mal de cordes à leurs arcs par rapport à leurs ainés. Aussi Les frères Monvoisin allient les compétences d’arboriculteurs (et de maraîchers) avec des compétences commerciales puisqu’ils savent écouter les demandes de leurs clients (calibre, maturité à la récolte…) et voient plus loin puisqu’ils ont su anticiper la nécessité d’être certifiés afin de pouvoir vendre leurs pommes et poires conformément aux dispositions de la loi EGalim.

Un syrphe, un des nombreux insectes qui vivent paisiblement au vergers de Mespleaux

Enfin comme le gaspillage alimentaire est un vrai défi environnemental, ils valorisent la quasi-totalité de leur production puisque ce qui n’est pas vendu est transformé en jus et en compotes minimisant ainsi les déchets.

Pour Bruno Vanmullen, notre acheteur chez Velders, « Samuel et Maxime sont des producteurs clés pour Velders car ils ne se contentent pas de faire pousser des pommes et des poires, ils écoutent nos besoins, les comprennent et anticipent les demandes. »

En lien avec cet article.

Velders en route vers EGALIM !

Velders en route vers EGALIM !

Issus d’échanges nourris entre l’ensemble des acteurs de la filière alimentaire (Producteurs, Distributeurs,...

Velders en route vers EGALIM !

Velders en route vers EGALIM !

Issus d’échanges nourris entre l’ensemble des acteurs de la filière alimentaire (Producteurs, Distributeurs,...

Une question ?

Toutes nos équipes sont à votre écoute.

Pin It on Pinterest

Share This