loader image

L’Endive, fraîche et responsable

3 Mar. 2021

Nous avons rencontré Christophe Mazingarbe, producteur d’endives de grande qualité, qui nous a accueilli au côté de son frère Claude, dans leur exploitation à Sainghin en Mélantois (59) au cœur des Flandres. Un terroir exceptionnel, où l’endive, également appelée « racine du diable », est un des ingrédients phares du terroir local.

Pourquoi « racine du diable » ?  D’après Jean-Paul Carlu, acheteur chez Velders, ET grand amateur de chicons, « c’est un légume très récent dont une légende raconte qu’il aurait été découvert par un maraîcher belge, qui aurait caché dans sa cave une partie de sa récolte le temps d’éviter l’impôt. » Les plants sont repartis dans l’obscurité et notre maraîcher ingénu n’a pas manqué de remarquer le potentiel délicieux de sa découverte. La double culture, en champs et en bac, demande un savoir-faire très précis et la culture de l’endive est extrêmement exigeante. 

Christophe est bien placé pour nous en parler, en effet, il incarne la troisième génération de producteurs puisqu’il reprend le flambeau de l’exploitation familiale qui cultive l’endive depuis 1966 (rendez-vous compte, personne n’avait jamais posé un pied sur la lune…). Forts de cette expérience, les deux frères associés à leur cousin sont également solidement enracinés dans la modernité et conscients des enjeux environnementaux de demain. En effet, la culture de l’endive est à la fois exigeante et énergivore. Pour faire face à ce problème, Christophe a équipé ses locaux de panneaux solaires afin de produire lui-même une partie de l’énergie qu’il utilise. Et ce n’est pas tout ! En effet, je vous parlais de modernité de conscience environnementale, Les Mazingarbes valorisent leurs déchets de la manière la plus locale qui soit : les racines nourrissent les vaches de l’éleveur associé à la famille Mazingarbe… 20 mètres plus loin ! Générant ainsi une endive locale, de grande qualité et valorisant les déchets produits et surtout Labélisée HVE.

Christophe connaît son métier sur le bout des doigts et ajoute même que « l’endive, c’est un produit frais ! Chez nous, il ne s’écoule pas plus de 24h entre le moment où une endive est récoltée et le moment où elle quitte la ferme. » C’est parce qu’ils connaissent leur produit à 1000% et sont très impliqués dans l’économie locale que nous sommes heureux de travailler avec la famille Mazingarbe.

 l’endive, c’est un produit frais ! Chez nous, il ne s’écoule pas plus de 24h entre le moment où une endive est récoltée et le moment où elle quitte la ferme. 

Christophe Mazingarbe, producteur partenaire de Velders

En lien avec cet article.

Les pommes HVE du Grand Nord

Les pommes HVE du Grand Nord

Nous vous emmenons aujourd’hui aux vergers de Mespleaux, chez les frères Samuel et Maxime Monvoisin qui exploitent,...

Une question ?

Toutes nos équipes sont à votre écoute.

Pin It on Pinterest

Share This